· 

"Haïku-Do" : La voie du haïku

Pendant ces temps compliqués pour chacun, nous vous proposons de publier vos haïkus. Sorte de petit poèmes très courts. Wikipédia nous dit qu'ils sont extrêmement bref et visent à dire et célébrer l'évanescence des choses. Alors ça vous dit ? Pas de règle, pas de rime, juste 3 lignes. C’est un exercice facile et ludique et ça restera anonyme. Et quand tout ira mieux, un tirage au sort vous fera gagner un cadeau (ben oui nous on connaîtra vos noms) :)

Pour les voir sur cette page, envoyez votre composition à com@cfabw.fr.

(vous pouvez envoyer un haïku par jour)

On se lance pour amorcer: 

  • Les nuages s’amoncellent
    le vent se lève

    premières gouttes de pluie

  • Une souris trottine
    le chat somnole sous la tonnelle
    il n'a pas faim
     
  • le temps s'écoule comme le sable
    voir, entendre, combler

    être le temps ou le sable

  • Une fleur sur l'eau file
    odeur évanescente
    le printemps s'enfuit

  • Assis à l'entrée de la grotte
    l'ours, flaire le vent.

    La faim est là


  • Pour une gourmande
    tout en sucre dans l'assiette
    des nuages blancs

  • Air vif et sommet poudreux
    soleil pâle et nuages blancs

    printemps

  • Dans mes rêves bleus
    poisson oiseau

    Mon domaine est d'eau

  • La brume ce matin
    habille élégamment
    le bois noir des arbres nus

  • Les oiseaux se taisent
    le bois de bambous frémit
    le sabre jaillit

  • En toute liberté
    Au-delà des murs et des grilles
    Les fleurs montrent la voie

  • Dans la forêt
    doucement pose le pied
    le scarabée se promène

  • Avec la nuée d'étourneaux
    le champ de blé
    s'envole vers le ciel

  • Soleil et printemps
    cerises et jeunes pousses
    Le pigeons sont gras

 

 

 

 

 

 

(image from Dreamstime.com)