· 

L'histoire de notre logo

On voit souvent dans les club d'art martiaux des écussons ou des logos jolis à regarder, harmonieux et évocateurs, mais bien souvent, au delà de leur aspect graphique, on n'en connaît pas la signification. (Et d'ailleurs en on-il une forcément ?)

Il est vrai qu'en voyant deux sabres croisés, ou une ombre portant hakama, on peut assez facilement deviner l'activité de l'association ou du club.

En regardant le nôtre, c’est peut-être un peu moins évident ; Un kanji, des formes géométriques, un yin-yang, d'accord, nous sommes dans le domaine martial japonais (ou chinois). Mais pourquoi cette disposition et ces symboles ?

 

Sangen signifie les "trois origines" et est représenté par : le cercle, le triangle et le carré, que l'on retrouve dans notre logo.

Il s'agit d'un symbole du Bouddhisme zen et du Shintoïsme dont la représentation la plus célèbre est une peinture d'un moine bouddhiste zen: Sengai Gibon (1750 - 1837). L’œuvre n'a pas de titre, mais elle est communément appelée "L'Univers". (voir ci-dessous)

 

John Stevens, dans son livre "Les secrets de l'Aïkido", révèle que Morihei Ueshiba expliquait ceci:

"le seul moyen d'expliquer l'Aïkido c'est de dessiner un triangle, un cercle et un carré."

 

Selon O Senseï "Le corps devrait être triangulaire et l'esprit circulaire. Le triangle représente la génération d'énergie et est la posture physique la plus stable. Le cercle symbolise la sérénité et la perfection, source de techniques illimitées. Le carré représente la solidité, la base du contrôle appliqué. "

Transcrits de manière martiales, ces termes pourraient se traduire ainsi:

"Le triangle engendre la génération d'énergie et l'initiative ; c'est la posture physique la plus stable. Le cercle symbolise l'unité, la sérénité et la perfection, il est la source illimitée des techniques. Le carré est la forme de base de la stabilité et de la mise en œuvre du contrôle."

 

 

Ainsi, ce logo n'est pas né du hasard, mais de la volonté de montrer les principes sur lesquels notre école a ancré ses fondations.

Il faut également savoir que ce logo du C.F.A.B.W est la version modernisée de celui qu'avait créé Jean-Pierre Le PIERRES pour le club d'Ermont (le C.J.A.M.E) à la tête duquel il avait succédé à Jean DELFORGE.
On y retrouve les trois formes déjà évoquées: triangle, cercle, carré, auxquelles sont adjointes deux autres figures symboliques et importantes de la philosophie martiale.

Tout d'abord le Kanji "DO" (qui signifie "la voie") et le Yin et le Yang illustrant de nombreux principes, parmi lesquels nous pouvons retenir la dualité, la réunion des opposés en un seul mouvement. L'équilibre des forces, lequel provient de l'harmonie de l'interaction de ces forces, et non pas de leur lutte. Le Yin et le Yang illustrent aussi l'action qui engendre la réaction (principe souvent démontré par Jean-Pierre Le PIERRES). Dans la nouvelle version vous noterez que le cercle est désormais complet car il est plus harmonieux ainsi et représente la souplesse et la continuité de nos mouvements. Le symbole Yin-yang, lui, a tourné, nous l'avons réorienté  de façon polaire pour regarder en direction du nord et suivre le mouvement des astres autour de l'étoile polaire, de l'est vers l'ouest et de la droite vers la gauche.

 

Une des interprétations possibles de ce logo est donc d'identifier le chemin (DO) que nous suivons, avec notre corps (triangle) et notre esprit (cercle) pour tendre vers la maîtrise des techniques (carré). La recherche guerrière pour trouver la paix, la maîtrise de la force (celle de l'attaque et aussi la nôtre) par un accompagnement pacifique jusqu'à la compréhension. Des paradoxes purement yin et yang... Mais chacun peut aussi y voir autre chose, selon sa sensibilité ou ses aspirations.

 

L'art de la paix : Enseignements du fondateur de l'aïkido de Morihei Ueshiba

"Le cœur de l'être humain n'est pas différent de l'âme du ciel et de la terre.
Dans votre pratique, gardez toujours à l'esprit l'interaction du ciel et de la terre, de l'eau et du feu, du yin et du yang."

 

Les logos de notre école,  "L'univers" de Sendaï GIBON et le symbole Yin-yang